Bénin, Angola, Cameroun : Hollande entre contrats et climat

VISITE. S’envolant le 1er juillet pour le Bénin, François Hollande se rendra ensuite en Angola et au Cameroun pour retisser des liens diplomatiques et parler de sécurité, signer des contrats avec en vue le sommet Cop 21 consacré au climat qui se tiendra à Paris en décembre prochain.


Sur la carte, ces pays africains avaient été un peu négligés ces dernières décennies par les visites de chefs d’Etat français.
Bénin, Angola et Cameroun seront sur l’agenda du 1er au 3 juillet prochains de ce déplacement présidentiel au pas de charge dans des pays qui ont pourtant des liens très forts avec la France, que ce soit au niveau économique, historique, linguistique et par la présence de diasporas en France.Il y a 50 000 camerounais en France …

CONTRE LE PALUDISME

Accompagné d’une très importante délégation de chefs d’entreprises (Accor, Alcatel, Suez, Lafarge, Air France, CMA-CGM, Eiffage, Total, Necotrans …), François Hollande se rendra d’abord au Bénin où il s’entretiendra bien entendu avec le président Boni Yayi et devant la représentation nationale afin de ne pas favoriser une force politique en particulier, souligne-t-on. La dernière visite remonte à François Mitterrand … en 1983.

Alors que le banquier d’affaires Lionel Zinsou qui avait porté sur les fonts baptismaux en février dernier la Fondation AfricaFrance censée dynamiser les liens économiques entre la France et le continent africain vient d’être nommé premier ministre, le président français se rendra dans un centre de coopération testant un vaccin contre le paludisme puis dans une « blue zone » de Bolloré mettant en avant les énergies renouvelables avant le sommet consacré au climat qui se tiendra à Paris en décembre.

FORUM ECONOMIQUE

Puis, dans le cadre de la reprise depuis 2014 des relations franco-angolaises brouillées par les affres de l’Angolagate, le président Hollande ouvrira à Luanda un Forum économique franco-angolais avec signatures de contrats prévue au menu qui visera à élargir la coopération actuellement basée sur les ressources extractives à d’autres secteurs, les nouvelles énergies et le tourisme notamment. Des contrats dont on ne connaît pas à ce jour les contours sont en train d’être finalisés.

Ce avant de s’envoler en direction de Yaoundé où il rencontrera comme dans les deux précédentes étapes la communauté française, en portant auprès des autorités du pays un message politique et sécuritaire touchant à la secte Boko Haram, à la question des droits de l’Homme et de la gouvernance économique sans manquer d’évoquer, dit-on, le sort de la française emprisonnée pour 25 ans pour malversation financière, l’avocate Lidienne Yen-Eyoum.

Le président français prendra également un peu de hauteur avec une exposition sur le photographe Yann Arthus-Bertrand qui sera aussi du voyage, Cop21 oblige, avec l’ancien animateur de TF1 Nicolas Hulot. Là encore seront signées des conventions de l’Agence Française de Développement, notamment 45 millions d’euros pour la construction d’un pont à Douala ou encore le financement de projets agricoles dans le centre et dans l’ouest du pays. On assure que François Hollande parlera de toutes les affaires du passé et du présent avec lucidité.

DIALOGUES DES CONTINENTS

Leave a Reply